Gunter Pauli

 

 

Gunter PAULI est un industriel belge qui, dans les années 90, a lancé une société fabricant des produits biologiques pour la lessive et la vaisselle, Ecover. Il a conçu son usine pour qu’elle soit complètement biodégradable : tous les matériaux pouvant être démontés et réutilisés. Il innova même par exemple en payant ses employés jusqu’à 50 centimes d’euros par kilomètres parcourus pour qu’ils viennent en vélo à l’usine, jusqu’à ce que la justice belge le condamne pour cette initiative qui sortait des cadres du droit du travail… Il a dirigé Ecover jusqu’à ce qu’il découvre que les produits qu’il utilisait (l’huile de palme notamment) étaient responsables de la déforestation et de la disparition des Orang-Outan en Indonésie. Il vendit alors son entreprise pour se consacrer à la recherche de solutions alternatives à nos modes de développement. Pour être un vrai pionnier de l’écologie, il lui fallait trouver des matières premières qui régénèrent la forêt tropicale, pas l’inverse.

Pour l’exposition universelle de Hanovre en 2000, il contribua à réaliser un pavillon (le Guadua Pavilion de Manizales) construit uniquement en bambou, afin de montrer que le bambou – le matériel de la pauvreté, celui avec lequel plus d’un milliard de personnes dans le monde construisent leur maison -, pouvait être un matériel durable et de qualité. Un véritable acier végétal. Cette réalisation a changé le regard que les pauvres portaient sur ce matériau.

“Il faut changer fondamentalement nos façons de penser. Nous devons créer des chemins pour que nos enfants imaginent un futur différent afin qu’ils ne répètent pas nos erreurs”, explique Gunter Pauli...


C’est par des réalisations comme celle-ci que Gunter Pauli a mis au point sa théorie et méthodologie de la “pollution zéro” qui a donné le nom de son Institut de recherche (Zero Emission Research Institute (ZERI)). Pour Pauli, faisant référence à la dynamique de la croissance mise au point par Adam Smith, on a trop exploité les facteurs de la division du travail et de l’accumulation du capital au détriment des matières premières, gaspillées sous forme de déchets. “Le développement durable c’est la capacité de répondre aux besoins de tous avec ce dont nous disposons. Chaque système naturel, dont il s’inspire totalement, fonctionne avec ce qui est disponible. Or depuis des années, notre économie, comme notre système financier, a fonctionné avec ce qui n’existe pas.” Un système qui n’a cessé de produire du chômage, de la pollution, des déchets et de la pauvreté… dénonce l’entrepreneur écologiste. Aujourd’hui, l’économie américaine gaspille chaque année 1 000 000 000 000 de dollars pour gérer ses déchets ! “C’est une folie !”, clame Gunter Pauli. “On ne met pas l’argent au bon endroit !”

Membre du Club de Rome, il fait partie du panel des experts réunis par Al Gore. 


 Plus d'informations sur la fiche Wikipédia de Gunter PAULI.

Gunter Pauli : le Steve Jobs du Développement Durable

 Videos de Gunter PAULI :

 

  • Représentation TEDx Tokyo le 22 mai 2009 :

 

  • Extrait de la conférence à Santa Fé (Nouveau-Mexique) du 6 mai 2010 :

 Retrouvez la conférence complète : http://vimeo.com/11765142

  • Conférence au Maraikan (The National Museum of Emerging Science and Innovation) à Tokyo le 21 mai 2011 :

  • Interview de Gunter Pauli :

 

 

  • Las Gaviotas :

  • The power of system design :

     

  • From pulp to protein, Gunter Pauli about Chido Govero :

  • The Blue Economy inspired by whales :

  • The Blue Economy inspired by Nautilius :

  • The Blue Economy inspired by Pengouins :